Nous étions deux enfants bien différents. L’un était turbulent, hyperactif et aimait faire le clown. L’autre aimait prendre son temps et analyser ce qui se passait autour d’elle.
 

Bien différent penserez-vous, et pourtant, nous avons tous les deux un gros point commun. Sensible, arrivant à l’adolescence avec plein de bonnes ondes et d’optimisme, nous avons tous les deux été pris dans ce tourbillon de jugements, de comparaisons, d’idéaux impossible à atteindre.
Nous sommes pris une bonne claque, en somme. Allez hop, à terre les deux p’tits gosses.
Alors autour de nous, on nous a dit de nous endurcir, d’être moins sensible. Il paraît que ça s’appelle « vivre dans la vraie vie ».

Mais nous ,nous étions dans la vraie vie. Certes avec notre personnalité, notre sensibilité et notre façon d’appréhender les choses autour de nous, mais enfin, cela ne doit pas nous empêcher de vivre dans la vraie vie, si ? Alors nous avons essayé de le dire, nous avons a crié, pleuré, tapé du pied, mais là, il paraît que nous étions tout simplement capricieux. Alors nous avons fini par hausser les épaules et nous avons sombré dans le côté sombre : l’art.  Cela nous a un peu calmé c’est vrai. Enfin un endroit où nous nous sentions bien, apaisés, et où nous pouvions nous exprimer pleinement. Notre entourage pensait  que nous n’étions que des ados, que cela passerait.

Et voilà la fin de l’adolescence. Elle est là. A présent, la logique voudrait que nous cachions tous nos mauvais souvenirs bien au fond d’un placard et que, maintenant adultes, nous n’en parlions plus jamais, en essayant même de prétendre que ce n’est jamais arrivé..
 

Qu’on se montre tout costaud, tout fort, tout beau.

Tout parfait les p’tits gosses..
Mais non.
 

Car si nous n’étions tout costauds, tout forts, tout beaux, sans aucune petites bosses, et bien vous ne seriez pas là en train de nous lire en ce moment même. Nous ne serions pas devenu deux artistes qui ont des choses à dire et une réelle envie d’aider les entreprises. Parce que oui, nous sommes restés des artistes. Nous sommes restés sensibles. Nous sommes restés nous-même. Et dans la vraie vie, s’il vous plait, c’est pas beau ça ? 😊Notre histoire, notre vécu, elle nous a donné ce gros caractère et toutes ces choses à dire, à revendiquer.
Et notre histoire, c’est l’essence de notre entreprise. 

C'est elle qui a permis la création du concept Peculiar, que vous pouvez découvrir plus en détail ici. 
 

Notre Histoire.

PECULIAR

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

Crée par

Maison Peculiar